Qu’est-ce que le diabète ?

C’est trop de « sucre » dans le sang.

Le sucre (glucose) qui est dosé dans le sang s’appelle la glycémie.

Comment faire le diagnostic de diabète ?

Par une prise de sang à jeun* au laboratoire d’analyses médicales : le diagnostic de diabète est posé, si à 2 reprises la glycémie (= taux de glucose dans le sang) est supérieure ou égale à 1,26g/l.
Valeurs normales de la glycémie : inférieure à 1,10 g/l à jeun* et inférieure à 1,40 g/l, 2 heures après le début d’un repas (quelle que soit l’alimentation).
L’organisme régule précisément la glycémie. En cas de diabète, ce parfait “thermostat” fonctionne mal : votre glycémie peut donc être trop élevée à certains moments, mais aussi normale à d’autres.

* à jeun : sans avoir ni bu, ni mangé depuis 12h

A quoi sert le Glucose ?

C’est la principale source d’énergie de notre organisme. Les milliards de cellules de notre organisme ont besoin à tout moment d’énergie pour fonctionner.

A quoi sert l’Insuline ?

L’insuline est une hormone secrétée par le pancréas. Telle une clé dans une serrure, l’insuline ouvre la porte de la cellule, pour que puisse entrer son carburant, le glucose. Sans insuline, le glucose ne peut pas pénétrer dans les cellules et reste donc dans la circulation sanguine, ce qui entraîne une élévation de la glycémie (Hyperglycémie).

Les différents types de diabète

On distingue principalement deux formes de diabète :

  • Le diabète de type 2 est le plus fréquent. Dans ce cas, la sécrétion d’insuline est insuffisante en quantité et en capacité d’action.
    La régulation du niveau de glucose dans le sang ne se fait pas correctement : ce qui conduit à un excès de glucose ou « Hyperglycémie ».
    Ce type de diabète apparaît généralement chez une personne prédisposée :
    • Facteur héréditaire (des personnes de la famille présentent un diabète)
    • Sédentarité (manque d’activité physique)
    • Excès de poids

    Le diabète de type 2 apparaît de plus en plus fréquemment chez l’adulte jeune en raison du mode de vie actuel plutôt sédentaire et d'une alimentation mal équilibrée.

  • Le diabète de type 1 est dû à une destruction rapide et complète des cellules du pancréas qui fabriquent l'insuline. C’est une maladie dite « auto-immune » c’est à dire liée à la présence d‘anticorps dirigés contre les cellules chargées de fabriquer l’insuline. La sécrétion d’insuline par le pancréas est très réduite ou nulle. Ce diabète survient en général avant 30 ans. Il se manifeste par un ou plusieurs des signes suivants : soif, urines abondantes, fatigue, amaigrissement qui peut être important.
    Sur le plan biologique, on retrouve une hyperglycémie, une glycosurie massive (glucose dans les urines) et une cétonurie (acétone dans les urines). Dans ce type de diabète, l’apport d’insuline est urgent et vital.

Les complications possibles

L'installation des complications est progressive et la présence de celles-ci est longtemps non ressentie.
Leur fréquence et leur gravité dépendent du niveau d’équilibre glycémique sur plusieurs années.  Le risque de complications est aggravé par le tabagisme, l’hypertension artérielle et l’excès de cholestérol.

Les organes suivants peuvent être atteints :

  • Le cœur et les gros vaisseaux
  • Les yeux
  • Les reins
  • Les pieds

Par ailleurs, l’hyperglycémie peut favoriser l’apparition de complications infectieuses (urinaire, pulmonaire, cutanée, dentaire …).